Le scandale Cambridge Analytica avait fait naître un mouvement qui enjoignait les internautes à supprimer leur compte Facebook. Des données de Goldman Sachs montrent que le temps passé sur le réseau social a, à l'inverse, augmenté depuis la controverse. [Lire la suite]